En attente de débuggage ALPHALOG

Île des pins

île des pins

L’île est appelée Kunie par ses habitants mélanésiens. Son nom l’Ile des Pins / Isle of Pines lui fut donné par l’intrépide explorateur anglais, le capitaine James Cook, en 1774, lors de son périple vers la Nouvelle-Zélande. C’est sous ce nom officiel que l’on trouve la petite-Île sur les cartes du Pacifique.

Avec une superficie de 153.2 km², l’Ile des Pins est située au sud de l’archipel de la Nouvelle-Calédonie. L’archipel est bercé par un climat tropical océanique toute l’année.

L’île est connue pour ses plages au sable fin, ses multiples pins colonnaires et ses eaux bleues turquoise.

Mise à part ces lieux enchantés, l’île fut marquée par son Histoire.

Descriptif :

L’Ile fut peuplée par le peuple autochtone : les « Kuniés ». L’élément central qui dirige la vie des Kuniés est l’igname*. La culture (plantation à la récolte) de ce tubercule organise la vie culturelle et sociale de l’Ile. De plus lors de cérémonie religieuse (Mariage, Deuil, etc.…), l’igname est l’élément primordial de la coutume kanak en Nouvelle-Calédonie). La culture Kanak est régie par un Grand Chef, des petit-chefs et des notables, plus communément appelée : conseil de Chefferie ou conseil des Sages.

Par la même occasion, vous dégusterez le plat traditionnel kanak  le « bougna ». C’est une préparation où l’igname est cuite dans du lait de coco au four traditionnel, accompagnée de viande ou de poisson avec autres féculents (du tarot, de la patate douce, de la banane et du manioc).

Le 19 Mars, les premières prémices sont présentés au Grand Chef, bénis par l’Eglise et partagés à toute la population de l’Ile : toutes ethnies confondues.

L’ile se compose de huit tribus : Gadji au nord, Wapan, Touété à l’Est, Ouatchia, Youati, Vao au Sud, Comagna et Kéré à l’Ouest.

Lors de grandes cérémonies, les tribus autour du Grand Chef préparent ensemble l’accueil et la venue des invités sur l’Ile.

Activités à ne pas manquer :

  • La grotte de la reine Hortense : C’est un site historique, car ce fut un lieu de refuge pour la dernière Reine Hortense. Vous serez subjugués par sa petite forêt humide de grandes fougères arborescentes.
  • La Baie d’Oro (Touété) : On n’y trouve la piscine naturelle avec son petit  lagon aux eaux poissonneuses et colorées. C’est un lieu important pour les Kuniés. Vous trouverez le lit du légendaire serpent « Maghénine ».
  • La Baie de Ouaméo (Kéré) : Lieu de départ pour une sortie en plongée sous-marine.
  • La Baie d’Upi : Accessible  par pirogue  traditionnelle, vous naviguerez au milieu de ces grands rochers sur une belle mer d’émeraude.
  • L’église de Notre Dame de l’Assomption (Vao) : Beau monument architectural et grand lieu pour sa population. On peut voir au-dessus de l’église, la maison de Notre Dame de la Salette. Un sentier vous amènera vers un panorama féérique.
  • La Baie de St Joseph et Baie des Pirogues (Vao) : Lieu de départ des Pirogues. L’Ile des Pins est le seul endroit en Nouvelle Calédonie, où vous trouverez la construction de pirogue traditionnelle.
  • La Baie de St Maurice (Vao) : Lieu historique où fut célébrée la première messe le 12 aout 1848. On peut trouver des statuts représentant des totems et la stèle du Sacré cœur de Jésus.
  • Les Baies de Kuto et de Kanuméra (Comagna) : Kuto vous marquera par sa longue plage au sable blanc et farineux. C’est dans la Baie de Kuto que le Navire Bético2, le caboteur et le paquebot accostent. A l’opposée, on n’y trouve l’imposant rocher du Kanuméra. Ces lieux furent le siège du Bagne et de nombreux vestiges visibles à nos jours.
  • Le Pic N’ga (Comagna) : Point culminant à 262m au sommet duquel  vous découvrirez un paysage magnifique et un beau panorama.
  • Atoll de Nokanhui : Composé de trois ilots (Nuami, Nuana et Kutemure) C’est un site d’exception accessible seulement par bateau à moteur et par beau temps en pirogue.
  • Cimetière de la Commune (Kéré) : Monuments classés patrimoine provincial, est un mémorial en souvenir des déportés.
  • Grotte de la troisième (Kéré) : Grotte aquatique entourée d’une forêt verte et imposante. Lieu de prédilection pour les plongeurs en bouteille.